Comparaison des recommandations SFAR/ANAES et ACCP 2004 - Chirurgie obstétrique (publié le 21/11/2006)

Retour

Rédacteur(s) :

groupe GITA

Publication : 

 1. Tableau extrait des recommandations pour la pratique clinique - SFAR/ANAES




Pendant la grossesse
Post-partum et après césarienne
Risque faible Pas de traitement anticoagulant pendant la grossesse Pas de traitement anticoagulant systématique en post-partum
BAT
Risque modéré
Pas de traitement anticoagulant systématique pendant la grossesse
BAT


Traitement préventif par HBPM à dose forte (enoxaparine 4000 UI/jour ou dalteparine 5000 UI/jour) pendant 6 à 8 semaines. La dose peut être réduite et la durée peut être plus courte lorsque le risque est moins important (ex : césarienne en urgence sans autre facteur de risque associé : enoxaparine 20 mg ou daltéparine 2500 U pendant 7 - 14 jours)
BAT
Risque élevé
Traitement préventif à forte dose (enoxaparine 4 000 UI/jour ou dalteparine 5 000 UI/jour) ou à dose intermédiaire (enoxaparine 4 000 UI x 2/jour ou daltéparine 5 000 UI x 2/jour) au troisième trimestre voire tout au long de la grossesse *
BAT

Traitement préventif à forte dose (enoxaparine 4000 UI/jour  ou daltéparine 5000 UI/jour)  pendant 6 à 8 semaines après l’accouchement
BAT

Risque majeur
Traitement curatif par HNF au 1er trimestre, puis par HBPM (ajusté sur le poids BAT ou à l’anti-Xa) aux deuxième et troisième trimestres
BAT
AVK durant 3 mois au minimum
* En cas de SAPL symptomatique, il est souvent recommandé d’associer un traitement par faible dose d’aspirine pendant la grossesse.



 2. Recommandations ACCP - chest. supplément 2 - septembre 2005

  • Chez les femmes nécessitant un traitement anticoagulant oral par AVK au long cours qui souhaitent entreprendre une grossesse, nous suggérons de réaliser de fréquents tests de grossesse et de remplacer la warfarine par une HNF ou une HBPM dès que la grossesse est déclarée (Grade 2C).
  • Chez les femmes ayant un épisode thromboembolique aigu, nous recommandons des doses ajustées d’HBPM durant toute la grossesse ou une HNF IV pendant au moins 5 jours suivies de doses ajustées d’HNF ou d’HBPM pendant le reste de la grossesse et au moins 6 semaines durant le post partum (Grade 1C+). 
  • Chez les patientes ayant eu un seul épisode de thrombose associé à un facteur de risque transitoire qui n’est plus présent, nous recommandons une surveillance clinique antepartum puis un traitement anticoagulant dans le post-partum  (Grade 1C).
  • Chez les patientes ayant eu un seul épisode de thrombose associé à une thrombophilie ou un antécédent de thrombose sévère dans la famille, ne recevant pas d’anticoagulant au long cours, nous suggérons dans l’antepartum une dose prophylactique ou intermédiaire d’HBPM ou une minidose ou une dose modérée d’HNF, plus des anticoagulants dans le post-partum (Grade 2C).
  • Chez les patientes ayant eu de multiples (≥2) épisodes de thrombose et ou des femmes recevant un traitement anticoagulant au long cours, nous suggérons dans l’antepartum des doses ajustées d’HNF ou d’HBPM suivies par un traitement anticoagulant à long terme dans le post-partum (Grade 2C).  
  • Chez les femmes enceintes ayant des anticorps antiphospholipides et une histoire de deux fausses-couches précoces ou plus d’une perte fœtale tardive, prééclampsie, de retard de croissance intra-utérin, ou d’avortement, nous suggérons la prise antepartum d’aspirine avec des minidoses ou des doses modérées d’HNF ou de l’HBPM prophylactique (Grade 2B).
  • Nous suggérons l’une des approches suivantes pour les femmes ayant des anticorps antiphospholipides sans antécédent thrombotique ni fausse couche : surveillance, minidose d’héparine, HBPM prophylactique et/ou faible dose d’aspirine (45 à 325 mg/j) (Grade 2C).
  • Pour les femmes ayant une prothèse valvulaire cardiaque, nous recommandons des doses ajustées biquotidiennes d’HBPM durant toute la grossesse (Grade 1C), dose ajustée agressive d’HNF durant toute la grossesse (Grade 1C), ou HNF ou HBPM jusqu’à la treizième semaine puis passage à la warfarine jusqu’au milieu du troisième trimestre avant de reprendre l’HNF ou l’HBPM (Grade 1C). 
  • Chez les femmes à haut risque avec prothèse valvulaire cardiaque, nous suggérons l’addition de faibles doses d’aspirine, 75 à 162 mg/j (Grade 2C).
Retour

GITA
36 rue Monge
75005 Paris

Site réalisé par Ektopic & Cyim © 2006 | Accueil | Statuts de la société | Membres du bureau |